Récollection 17 février 2018 :

« Vivre le carême en baptisé et confirmé »
mercredi 21 février 2018
par  Bernard Le Ho , Père Gérard Nicole
popularité : 9%
0 vote

I. Introduction.

Deux temps liturgiques majeurs : Carême et temps pascal. Ce sont les temps privilégiés où l’Église éduque les chrétiens. C’est le grand moment de l’initiation chrétienne, notamment des trois sacrements de l’initiation chrétienne. Le carême est le temps de la purification et de l’illumination. C’est pourquoi le carême doit être vraiment le temps privilégié de la préparation plus intense de ceux qu’on nomme les appelés, et la veillée pascale le moment normal de la réception des sacrements de l’initiation. C’est en cette période que nous allons au cœur de la foi (Rituel de l’initiation chrétienne des adultes ou RICA 43).
Leur célébration obéit à un ordre logique et théologal que l’on a peut-être oublié. Les trois sacrements de l’initiation chrétienne sont finalisés par l’eucharistie. Les deux premiers sont des sacrements que l’on reçoit une seule fois. L’eucharistie est pour le quotidien des jours, au moins le dimanche. Nous prierons aujourd’hui pour les catéchumènes de notre diocèse, spécialement ceux qui entendront demain l’appel décisif de l’Église à Plestin-les-Grèves.

II. Vivre son baptême.

Le baptême. Le premier sacrement, le sacrement qui nous fait devenir chrétiens. Baptisés nous portons déjà le nom de chrétien. C’est le sacrement qui nous fait entrer dans l’Église. IL est la porte qui ouvre l’accès aux autres sacrements (Catéchisme de l’Église Catholique ou CEC 1213). Notez la place du baptistère près de la porte de l’Église. Le baptême est un rite d’eau et d’une onction. Une parole est dite aux baptisés : « Tu es mon fils, ma fille. Aujourd’hui moi je t’ai engendré ». Cette parole en appelle une autre en retour : « Tu es mon père, tu es notre Père ». Le baptême s’offre comme un dialogue, un échange de paroles vécues.

Pour aller au cœur de la foi de notre baptême, je vous propose de nous laisser guider par la liturgie de la Parole des dimanches de Carême de l’année B (Marc), spécialement la lecture évangélique.

Quelques aspects du baptême, ses dimensions essentielles / structurantes.

  • (1re dimanche) Baptême et épisode des Tentations. Devenir fils au cœur de notre condition humain et devenir frères les uns des autres.
    — A l’origine de notre vie chrétienne il y a un don. Tout nous est déjà donné. « Le baptême est le plus beau et le plus magnifique des dons de Dieu. Nous l’appelons don, onction, illumination, vêtement d’incorruptibilité, bain de régénération, sceau et tout ce qu’il y a de plus précieux. Don parce qu’il est conféré à ceux qui n’apportent rien/ Grâce parce qu’il est donné même à des coupables ; baptême parce que le péché est enseveli dans l’eau ; onction parce qu’il est sacré et royal ; illumination parce qu’il est lumière éclatantes ; vêtement parce qu’il voile notre honte ; bain parce qu’il lave ; sceau parce qu’il nous garde et parce qu’il est le signe de la Seigneurie de Dieu » (CEC 1216, saint Grégoire de Nazianze).
    — Le baptême fait de nous des créatures nouvelles (2 Co 5, 17), un fils adoptif de Dieu qui est devenu un participant de la nature divine, membre du Christ, et cohéritier avec lui Tout est donné mais tout reste à recevoir (CEC 1265).
    — Le baptême incorpore à l’Église. Des fonts baptismaux naît l’unique Peuple de Dieu qui dépasse toutes les limites naturelles ou humaines des nations, des cultures, des races et des sexes : « Aussi bien est-ce en un seul Esprit que nous avons été baptisés pour ne former qu’un seul corps » (1 Co 12, 13). Devenu membre de l’Église le baptisé appartient à Jésus mort et ressuscité pour nous. IL est appelé à servir les autres dans la communion de l’Église » CEC 1267-1269.
  • (2) Avec la Transfiguration suivre le chemin particulier du Christ. Cette étape est précédée dans les évangiles de la confession de foi des apôtres en la personne de Pierre : « Pour vous qui suis-je ? » Le Seigneur nous donne là comme les arrhes de sa gloire à venir et de la nôtre.
  • (4) Avec le serpent d’airain mettre la lumière dans sa vie, les scrutins, la conversion, le pardon des péchés. Par le baptême tous les péchés sont remis, le péché originel et les péchés personnels. Mais demeurent certaines conséquences du péché : les souffrances, les maladies, de la mort, ou les fragilités inhérentes à la vie comme les faiblesses de caractères ainsi qu’une inclination au péché (concupiscence) CEC 1263-1264 ;
  • (5) Le grain de blé et (6) le mystère pascal (Rameaux). Le grain de blé a été appelé, choisi, planté. Il n’a été oublié ni dans le grenier, ni dans le panier à semer. Il est en mission de mourir pour donner du grain. Il se laisse porter par une dynamique de croissance. Devenu farine, mêlé à l’eau, gorgé de soleil sa tige donne son fruit au moment voulu.
  • (3) Un nouveau temple, une vie spirituelle renouvelée. Peut-être indiqué le n° 1254 CEC que la foi doit croître après son baptême. Incorporé au Christ par le baptême le baptisé est configuré au Christ. Le baptême scelle le chrétien d’une marque spirituelle indélébile, comme un tatouage que l’on appelle caractère, de son appartenance au Christ. CEC 1272. Lire Romains 12, 1-2. Passer de mort à vie voilà la vie spirituelle dans sa dynamique eucharistique (vivre eucharistiquement et pas seulement aller à la messe).

Nous avons-nous « vieux » chrétiens à retrouver ces fondements un peu oubliés de notre foi, de notre identité chrétienne. Les questions auxquelles répondent les nouveaux croyants nous aident à retrouver ces fondements. C’est comme si cette récollection nous permettait de désensabler la source.

Relisons ces questions pour nous rafraîchir la foi de notre baptême : cf RICA 80-81, p.40-41.
Retrouvons les premiers gestes de notre vie chrétienne cf RICA 90, p. 47-48

  • Inviter à faire le point sur notre relation à notre baptême (y compris nos parrainages)
  • Ou / et inviter à la méditation d’un texte. Mat 3, 13 - 4, 11

III. La confirmation : être habité de l’Esprit.

C’est un sacrement difficile à définir théologiquement. Ainsi l’on dit communément qu’il est le sacrement de l’Esprit. Ce n’est pas complètement vrai car le Saint Esprit nous est déjà donné au baptême. Ceci nous est rappelé dans un certain nombre de prières dites au moment du baptême ou de la confirmation (RICA 231,258, 259). Cette difficulté est accentuée par la séparation faite en Occident entre baptême et confirmation. Aujourd’hui dans l’Eglise Catholique un adulte reçoit (habituellement) les trois sacrements de l’Initiation Chrétienne dans la même célébration.
Le rôle de l’Esprit Saint est ainsi mieux manifesté dans l’ensemble du devenir chrétien.
Il serait plus juste de continuer à dire que l’Esprit nous est déjà donné dans le baptême et qu’il nous est donné en plénitude dans la confirmation (RICA 260).
Commet se manifeste cette plénitude ? D’une manière humoristique je pourrais rappeler une boutade de Mgr Marty.« Le baptême c’est l’Esprit Saint à 110 volts, la confirmation à 220 volts ! » Plus sérieusement en lisant le RICA on comprend que la plénitude de l’Esprit Saint c’est la réception des sept dons de l’Esprit Saint (RICA 231, 259). Donc évitons de faire intervenir l’Esprit Saint seulement à la confirmation. C’est toute la trinité qui est engagée dans le baptême, la confirmation, l’eucharistie :

  • Pour le baptême la formule sacramentelle est trinitaire
  • Pour la confirmation la prière qui accompagne l’imposition des mains est trinitaire
  • Pour l’eucharistie la prière de salutation qui ouvre la célébration est trinitaire

L’invitation à participer à cette récollection la présentait comme une occasion de retrouver en carême les sources de son baptême. Cela ne vous a pas trop étonnés. Peut-être l’aurez vous été davantage par le lien entre confirmation et carême. Le lien va moins de soi.

  • D’abord il est rare de célébrer la confirmation pendant le carême.
  • Le carême habituellement met en relation avec Jésus de Nazareth que nous sommes invités à suivre.

J’aimerais donc rechercher ce que le carême rappelle de l’action de l’Esprit, plus précisément encore de l’action de l’Esprit de Jésus. Partons à la recherche de cet Esprit de Jésus à l’œuvre en ce temps de carême. Tout d’abord faisons une petite recherche dans l’évangile de Marc.

- Marc 1, 8 …lui vous baptisera avec l’Esprit Saint.
- Marc 1,9-11 : l’Esprit vient sur Jésus, comme une colombe, en déchirant les cieux.
- Marc 1, 12 : il pousse Jésus au désert
- Marc 3,28 : le péché contre l’Esprit.
- Marc 12, 36 : c’est David lui-même qui a dit par l’Esprit Saint
- Marc 13, 11….ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit Saint

Poursuivons cette recherche dans le lectionnaire de l’année B. Seul le double épisode du baptême de Jésus et de ses tentations fait une place explicite à l’Esprit Saint. Même rareté de résultats dans les différentes prières des messes de Carême.

En revanche la recherche est féconde du côté du RICA, notamment dans les trois scrutins, trois étapes pénitentielles du parcours de ceux qui se préparent à devenir chrétiens. Ces étapes qui s’apparentent à des exorcismes ont pour but de faire apparaître dans le cœur des catéchumènes ce qu’il y a de faible, de malade, de mauvais, et ce qu’il y a de bon, de bien, de sain.

Scrutin 1

  • Pour que l’Esprit Saint qui scrute les cœurs les fortifie quand ils sont faibles, ensemble prions.
  • Pour que cet Esprit leur apprenne ce qui est de Dieu et ce qui plaît à Dieu ensemble prions.
  • Montre à tes catéchumènes le chemin à suivre dans l’Esprit Saint pour qu’en marchant vers le Père ils l’adorent en vérité.
  • Par la force de l’Esprit Saint, convertis leur cœur de sorte qu’avec une foi sincère agissant par la charité ils aient la connaissance de ton Père.

Scrutin 2

  • Pour qu’ils soient illuminés par l’Esprit, confessent toujours l’Évangile du salut, et le transmettent aux autres, prions le Seigneur.
  • Pour que tous les habitants du monde connaissent le Dieu créateur, celui qui donne à tout être humain l’Esprit et la vie, prions le Seigneur.
  • Pour qu’ils soient délivrés par la puissance de l’Esprit Saint, et passent de la crainte à la confiance, ensemble prions.
  • Seigneur Jésus, vraie lumière qui éclaire tout homme, délivre par l’Esprit de vérité tous ceux qui sont tenus en esclavage par le père du mensonge……
  • Seigneur Jésus, quand tu fus baptisé, les cieux se sont ouverts et l’Esprit Saint a demeuré sur toi pour qu’en lui, tu évangélises les pauvres…..Fais descendre cet Esprit sur ceux qui aspirent à tes sacrements : qu’ils soient préservés de l’erreur, du doute et de l’incroyance et conduis par une foi éclairée, afin que, les yeux levés vers toi, ils te contemplent d’un regard purifié…..

Scrutin 3

  • Pour qu’en mettant leur espérance dans l’Esprit qui fait vivre, ils se disposent avec ardeur à leur nouvelle vie, prions le Seigneur.
  • …..Jésus donne-leur, par ton Esprit vivifiant, la foi, l’espérance et la charité pour qu’en vivant toujours avec toi ils participent à la gloire de ta résurrection.

La confirmation.
Dans le Rituel de la confirmation (n°6) on lit que par « ce don de l’Esprit Saint, les fidèles sont rendus plus parfaitement semblables au Christ, et ils sont fortifiés de la force de l’Esprit Saint pour rendre témoignage au Christ afin que le corps du Christ s’édifie dans la foi et la charité ».

Nous pouvons maintenant nos approcher du but de cette récollection : mieux vivre notre carême en confirmés de l’Église :
1. Nous rendre disponibles à l’action de l’Esprit Saint pour être plus semblables au Christ.
La confirmation fait grandir notre relation avec le Christ dont nous portons le nom depuis notre baptême. Nous vivons d’une intimité plus grande avec le Seigneur. Jean nous parle de ce don de l’Esprit pour une meilleure compréhension de Jésus (14, 16-17 ; 14, 26 ; 15,26 ; 16,13-14). Paul également. Un seul exemple en Romains 8 : « tous ceux qu’anime l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu » (14).
Nous pouvons évoquer les dons de

  • Intelligence
  • Connaissance
  • Affection filiale
  • Esprit d’adoration
  • Sagesse
  • Conseil

2. Nous rendre plus forts de la force de l’Esprit Saint.
Cette force est celle de l’amour réciproque du Père et du Fils qui nous est partagé. Pour rendre témoignage au Christ selon sa demande et sa promesse (Lc 24,44-49). En Mat 10, 20 ce n’est pas l’envoyé qui parlera dans les persécutions mais l’Esprit de votre Père. Idem Marc 13,11 ; Luc 12, 12. Il faudrait aussi suivre l’œuvre de l’Esprit dans le livre des Actes des Apôtres. Nous pouvons évoquer aisément le don de force.

3. L’Esprit Saint nous accompagne dans notre vie en Église.
L’Esprit nous anime dans notre relation à Dieu et dans notre relation avec les frères. Il est à la source de la liberté et de la charité chrétiennes. « Laissez-vous mener par l’Esprit » (Gal 5,16). La qualité d’une vie chrétienne en communauté est un fruit de l’Esprit » (Gal 5, 22-23). Il est présent à toute la vie sacramentelle de l’Église. Il donne les charismes ministériels et personnels. Il articule ces charismes les uns et aux autres, et accompagne leur régulation. La 1re aux Corinthiens, du chapitre 12 au chapitre 14 nous rapporte cette question des charismes dans la vie d’une communauté chrétienne.

Pour un temps personnel :

  • La lecture méditée de Romains 8
  • La rédaction d’une prière à l’Esprit :
    — Quels fruits de l’Esprit reconnaissez-vous vous habiter ?
    — quels dons souhaiteriez-vous demander au Seigneur ?
  • Quelle place accordez-vous à l’Esprit dans votre vie spirituelle :
    — prière, conduite de votre vie personnelle, vie en Église ?
  • Faire mémoire de votre confirmation :
    — date ?
    — où ?
    — par quel évêque ou prêtre ?
    — quel parrain ? marraine ?
    — un souvenir d’une parole,
    — d’un geste ?
Gérard Nicole +

PS :

Abréviation utilisé dans le texte :
CEC  : Catéchisme de l’Église Catholique
RICA : Rituel de l’initiation Chrétienne des Adultes


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Dailymotion Bouton Ustream Bouton Contact image Jésus

Bannière denier

Les visiteurs viennent de...

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois