Homélie du XII è dimanche année A

jeudi 25 juin 2020
par  Bernard Le Ho , Père Gérard Nicole
popularité : 6%
0 vote

Homélie du XII è dimanche année A

La peur et la grâce

Cet Evangile est un évangile de progrès, un évangile qui nous appelle à croître dans la qualité de notre vie chrétienne, et qui nous invite à mesurer cette qualité. C’est donc avec le désir d’être en dialogue avec le Seigneur que nous entrons dans le commentaire de cette page. Le Seigneur nous avise et nous l’avisons.

Nous sommes dans l’Évangile de Matthieu. Jésus vient d’annoncer à ses disciples qu’ils connaîtraient les persécutions. Maintenant, il les appelle à entretenir une confiance sans faille au sein des épreuves. Trois fois Jésus leur dit : « ne craignez pas. ».

• Ne pas craindre pour oser parler. Jésus est venu révéler ce qui était caché depuis la fondation du monde. Jusqu’à présent il ne l’a dit qu’à ses disciples. Bientôt, après la résurrection il faudra que ceux-ci le disent au grand jour. Ils devront le proclamer sur les toits, sur les terrasses des maisons orientales qui offrent un lieu idéal pour informer les populations. Ils seront comme des haut-parleurs.
• Ne pas craindre en se confiant au Père. Les disciples se trouveront écartelés entre la peur des bourreaux et la peur de n’être pas fidèles à Dieu, notre maître. Mais la foi vaincra la peur. Même les moineaux qui ne coûtent pas grand prix sont dans la main de Dieu. A fortiori les disciples du Seigneur. Qui peut le plus peut le moins !
• Ne pas craindre en pensant au jugement final. Dans la persécution certains tiendront bon avec le Seigneur, d’autres le lâcheront. Ce sera là comme un jugement. Avec Jésus comme avocat. A charge et à décharge.

Ce triple appel à ne pas craindre se fonde sur une double conviction.

  • D’abord, tout croyant est un témoin. Le baptême, la confirmation, la messe nous envoient en mission. Nous prenons notre place dans ce grand relais qu’est l’aventure chrétienne. J’ai reçu le témoin, je le transmets à un autre.
  • Ensuite tout témoin met son honneur à s’identifier à celui dont il témoigne.

Cette page d’Évangile est un évangile de progrès. Il nous invite à nourrir notre dialogue personnel avec le Seigneur.

Les deux autres lectures complètent ce qu’enseigne cette page d’Évangile.

Le prophète Jérémie dit des choses courageuses à son peuple de la part du Seigneur. Il est calomnié mais il sait que le Seigneur l’assiste comme un guerrier redoutable. Mieux encore son Dieu le connaît jusqu’au plus intime de lui-même et ne le lâchera pas. Alors l’inquiétude de Jérémie devient
un chant de victoire.

L’apôtre Paul lui, a d’abord été un persécuteur. Le Seigneur l’a retourné sur la route de Damas. Lui aussi va être confronté à la persécution. Il mourra en témoin, en martyr. Sa force il la puise dans la solidarité que Jésus crée avec nous. Adam par son péché avait introduit la mort pour tous. Jésus par son amour inaugure avec nous un nouveau commencement. Un pour tous. Ce qu’Adam a dégradé, Jésus Nouvel Adam l’a refait, et en mieux. Bienheureuse faute qui nous a valu un tel sauveur nous dira Paul.

Je finis en vous appelant à vous souvenir, à vous souvenir d’un événement historique qui est devenu un film, un film extraordinaire. Cet événement c’est l’enlèvement des sept moines deTibhérine. Le filme s’intitule Des hommes et des dieux. Je vous renvoie à cette scène où ils s’interrogent sur ce qu’ils doivent faire face aux menaces qui s’annoncent : partir, rester, abandonner leurs amis et cette population qui a besoin d’eux. Tout de l’évangile d’aujourd’hui est là : pas la peur ou la grâce, mais la peur et la grâce

Abbé Gérard Nicole +

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Dailymotion Bouton Ustream Bouton Contact image Jésus

Bannière denier

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234