Homélie (extraits) deuxième dimanche de Carême Année A

mardi 10 mars 2020
par  Bernard Le Ho
popularité : 7%
0 vote

Homélie (extraits) deuxième dimanche de Carême Année A

Aujourd’hui l’Église nous donne le récit de la Transfiguration.

Pour commencer je prends une petite comparaison : Sur nos téléviseurs anciens parfois nous n’avions pas l’image mais nous avions le son. Tantôt c’était l’inverse : nous avions le son sans l’image. Dans ce récit de la Transfiguration nous avons l’une et l’autre.

Nous avons l’image. Tout de Jésus, son visage, ses vêtements brillent de la lumière qui vient de Dieu. Sa figure et tout de lui donnent une autre apparence. Il est dans la la lumière de Dieu, il est Dieu. On appelle cette scène une théophanie. Moise et Elie qui ont aussi été témoins de théophanies parlent avec lui. Les trois apôtres qui sont témoins de cette scène sont comblés par cette vision.
Nous avons le son. Du ciel une voix se fait entendre. C’est celle de Dieu, le Père de Jésus qui nous révèle son identité.

Et c’est cette mise en relation de l’image et du son qui effraye les trois apôtres. Ils tombent à terre.

Ils comprennent maintenant que leur ami Jésus avec qui ils marchent vers Jérusalem est le Fils d e Dieu mais un un Fils humble qui devra passer par la mort. Pour lui et pour eux il y aura la gloire et la croix, la gloire par la croix.

La leçon est simple

  • La gloire c’est aimer et servir comme le Seigneur qui marche vers Jérusalem pour témoigner jusqu’à l’extrême de l’amour que Dieu nous porte
  • Être avec le Seigneur nous fait rencontrer la croix, l’épreuve
    Après la croix il y a la gloire. Cet épisode de la Transfiguration est une anticipation de la fin de l’histoire de Jésus, et de la nôtre, un gage qui nous est donné pour assurer nos pas incertains et un peu effrayés.
  • Nous retrouverons cela entre le 6 août et le 14 septembre. Quarante jours avant la fête de la croix Dieu nous donne une théophanie qui nous encourage sur le terme du chemin que nous avons à faire derrière le Seigneur.

Cela est difficile à comprendre. Jésus le sait. Jésus le devine.

Alors il demande à ses apôtres de ne rien dire maintenant de ce qu’ils viennent de voir et d’entendre. Le risque est qu’il parle de la gloire sans la croix. C’est seulement après Pâques qu’ils pourront témoigner de qu’ils auront vu et entendu dans l’aube pascale. Il faudra que leur témoignage soit image et son

Sans le son il y a Dieu mais pas le chemin de la croix pour y conduire.
Sans l’image il y a un chemin exigeant mais qui ne nous indique pas vers quel Dieu nous marchons

Que notre vie soit image et son. Essayons de donner à voir par notre vie un peu de ce qu’est la vie chrétienne. Et avec humilité osons une parole qui rende compte de l’espérance qui est en nous.

Abbé Gérard Nicole

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Dailymotion Bouton Ustream Bouton Contact image Jésus

Bannière denier

Agenda

<<

2020

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois