Homélie soir de Pâques. Querrien. 21 avril 2019

mardi 23 avril 2019
par  Bernard Le Ho
popularité : 8%
0 vote

Homélie soir de Pâques. Querrien. 21 avril 2019

info document - JPEG - 244.4 ko

Un événement nous surprend ! Une situation nous advient ! Quelque chose nous arrive ! Comment en parler ? Nous ne pouvons pas nous contenter de dire il y a ceci, il y a cela. C’est ceci, c’est cela ! C’est trop peu dire ! Et si cet événement, cette situation étaient hautement improbables, inimaginables raison de plus pour avouer notre embarras à en parler.
Alors si on ne sait pas nommer on raconte. On raconte ce qu’on a vu et entendu. C’est comme cela que ça s’est passé pour les premiers chrétiens, les apôtres. Ils ont mis en récit ce qui venait de leur arriver. Pierre raconte ce matin de Pâques : « Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se manifester non pas à tout le peuple, mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui…. »
Un récit évangélique c’est une histoire vraie, avec un début, une fin, des événements, des hommes des femmes qui posent des actes…..
L’évangile d’Emmaüs que nous venons d’entendre est l’un de ces grands récits de la résurrection de Jésus.
info document - JPEG - 280 ko
Je note trois singularités de ce récit de l’évangéliste Luc.

  • La résurrection est une surprise. Certes les pharisiens en parlaient un peu. Mais leurs adversaires, les Sadducéens en rigolaient. Bien sûr Jésus lui-même en avait parlé, et plusieurs fois mais qu’en avaient compris les disciples ? De manière surprenante le tombeau est vide ! Jésus en est sorti sans qu’on le voie en train de ressusciter. Pas de témoins de ce moment où le crucifié devient le ressuscité. Plus tard il se fera voir, il se donnera à rencontrer, et plusieurs fois. Toujours il les surprendra. Un jour ils le prennent pour le jardinier. Un autre jour c’est un inconnu qui fait route avec deux habitants d’Emmaüs et qu’ils ne reconnaissent pas. Une autre fois dans une pièce qu’ils pensaient bouclée, vérrouillée, voilà qu’il les rejoint. La résurrection est une surprise, un impensable qui ne se laisse pas déduire du peu que nous sachions de Dieu. Alors s’il faut en parler, les apôtres en parleront comme on le fait pour raconter….
  • La résurrection est un bouleversement. Il s’est passé quelque chose dans la vie de Jésus et dans leur vie pour que tout ait changé. Eux les marcheurs d’Emmaüs font demi-tour. Ils retournaient chez eux, maintenant ils reviennent à Jérusalem. Ils marchaient, tête basse, la tête dans les souliers, et voilà que l’inconnu leur relève la tête. Leur cœur et leur mémoire se réchauffent à l’écoute de cet étrange inconnu qui les a rejoints. Ils sont moins pressés de rentrer chez eux. Quelque chose les attire chez cet homme. Ils resteront auprès de lui cette nuit-là.
    Notre vie est comme un chemin. Sur ce chemin, une parole du Seigneur, un bout d’Évangile, un événement qui aurait ressemblé à un carrefour avec des choix à faire ont pu nous retourner, nous renouveler, nous faire abandonner les vieux ferments comme le dit l’apôtre Paul. C’est dans ces retournements que l’on rencontre le ressuscité. Encore faut-il être attentif. La résurrection est discrète. C’est une brise. Nos vies ont besoin de silence pour en recueillir les dynamismes qui les animent.
  • La résurrection est une présence. Jésus au quarantième jour des apparitions pascales s’efface. Mais il ne s’absente pas. Bien au contraire. Il est le compagnon quotidien pour peu qu’on s’habitue à regarder ce quotidien comme si on voyait l’invisible….Le Ressuscité a laissé de multiples signes de sa présence : les sacrements, sa Parole, son Église, les frères et sœurs dans le besoin à servir.
    Au carrefour où il y avait une auberge Jésus nous laisse un geste : « Quand ils furent à table il prit le pain, il prononça la bénédiction, le rompit et le leur donna ». L’eucharistie nous est offerte comme le signe de la victoire du Ressuscité sur la mort et le geste qui marque sa présence à nos côtés.
    info document - JPEG - 231.7 ko
    La vie chrétienne est une route à faire avec le Christ. Peut-être est-ce pour cette raison que le déroulement du chemin d’Emmaüs est devenu le modèle de chacune de nos messes : un temps pour s’accueillir, un temps pour écouter la parole de Dieu, un temps pour l’eucharistie, un temps pour l’envoi.
    A l’inverse, peut-être que l’eucharistie est le grand geste des chrétiens, qui dès le jour de Pâques, ont compris que c’est en allant à la messe que l’on comprenait, un peu, le mystère de la résurrection : un temps pour se laisser rejoindre par l’inconnu, un temps pour échanger avec lui, un temps pour partager le pain et le reconnaître vivant, un temps pour aller l’annoncer…, en faire tout simplement le récit pour donner goût à d’autres de nous rejoindre entre Jérusalem et Emmaüs continue…..
Gérard Nicole +

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Dailymotion Bouton Ustream Bouton Contact image Jésus

Bannière denier

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Météo

Loudeac

Le service weather.com® a renvoyé une erreur lors de l'acquisition des conditions météorologiques du lieu .
Veuillez consulter le message du service ci-dessous.
(Invalid location provided.)
Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune prévision météorologique sur le lieu .
Veuillez consulter le message du service ci-dessous.
(Invalid location provided.)